Tweet




 




Alors que le président sortant, François Hollande, n’est pas candidat à sa réélection et que la campagne a été marquée par les affaires, l’élection présidentielle 2017 paraît plus incertaine que jamais. Après validation des parrainages par le Conseil constitutionnel, onze candidats sont officiellement en piste. Le premier tour de l’élection se tiendra dimanche 23 avril et le second tour deux semaines plus tard, dimanche 7 mai.





Textes : Romain Brunet et Latifa Mouaoued
Développement et conception graphique : Studio graphique France Médias Monde
Photos : Joel Saget, Geoffroy Van Der Has, Eric Feferberg, AFP, Studio graphique France Médias Monde
Member Bio image

François Fillon

Les Républicains


Âge : 63 ans
Parti : Les Républicains
Ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy (2007-2012) et député de Paris depuis 2012

Probité. Se positionnant durant la primaire de la droite comme le candidat sans casseroles, à la différence d’un Sarkozy ou d’un Juppé, il a depuis été éclaboussé par l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse Penelope et de ses enfants Marie et Charles.

Indiscipliné. Élève peu respectueux de l’autorité durant sa jeunesse, il a notamment fait le mur avec quelques camarades lors des événements de mai 68 avant d’être reconduit à son collège par des gendarmes en chantant L’Internationale.

Chrétien. « Jamais je n’irai trop loin car je suis chrétien. » Il utilise sa foi chrétienne comme argument de campagne censé témoigner de sa modération et de son humanisme.


Member Bio image

Marine Le Pen

Front National


Âge : 48 ans
Parti : Front National
Députée européenne depuis 2004. Candidate à l’élection présidentielle de 2012, arrivée troisième avec 17,90 % des voix

Femme. Elle n'hésite pas à jouer la carte de la féminité dans sa campagne. Je serais, dit-elle, « l'une des seules femmes candidates à la fonction suprême ».

Dédiabolisation. Depuis qu’elle dirige le Front national, Marine Le Pen veut casser l’image de parti d’extrême-droite du FN et a policé son discours.

Immigration. Ce thème reste un axe fort de son discours. Elle veut réduire drastiquement l’immigration légale, supprimer le droit du sol, inscrire la préférence nationale dans la Constitution.

Laïcité. Elle prône l’interdiction de tous signes religieux dans l’espace public et réaffirme que le fondamentalisme islamique est sa cible prioritaire.


Member Bio image

Benoît Hamon

Parti socialiste


Âge : 49 ans
Parti : Parti socialiste
Ancien ministre de l’Education nationale et député des Yvelines depuis 2012

Frondeur. Après avoir été ministre à deux reprises, il claque la porte en raison d’un désaccord avec la politique de François Hollande et rejoint les frondeurs.

Inattendu. Outsider dans la primaire à gauche, il l'emporte largement devant l’ancien Premier ministre Manuel Valls et devient le candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle.

Revenu universel. C’est la mesure emblématique de son programme qu’il a réussi à mettre au cœur des débats de la primaire.

« Petit Ben ». Apparatchik du PS de longue date, Martine Aubry, l’avait surnommé affectueusement « petit Ben », avant d’en faire le porte-parole du PS en 2008. Beaucoup n’avaient pas anticipé sa victoire à la primaire.


Member Bio image

Jean-Luc Mélenchon

La France insoumise


Âge : 65 ans
Parti : La France insoumise
Député européen depuis 2009. Candidat à l’élection présidentielle de 2012, arrivé quatrième avec 11,1 % des voix

« Dégagisme ». Dans une filiation assumée avec la révolution tunisienne, il veut voir « dégager » l'essentiel de la classe politique française.

« Le Hareng de Bismarck ». C'est le titre d'un violent pamphlet contre l'Allemagne d'Angela Merkel qu'il signe en 2015.

2.0. Tribun hors pair, il exploite parfaitement les outils numériques. Sa chaîne YouTube est un succès et son meeting en hologramme crée l'événement.

Quinoa. Converti à l'écologie, son régime alimentaire à base de quinoa est le support d'un discours sur une gestion raisonnée de l'agriculture.


Member Bio image

Emmanuel Macron

En Marche !


Âge : 39 ans
Parti : En Marche !
Ancien ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. N’a jamais été élu

Échec à l’ENS. Sa vie est souvent présentée comme une succession de réussites, mais il a aussi connu des échecs. Le leader d’En Marche a notamment échoué au concours d’entrée à l’École normale supérieure après ses classes prépa au lycée Henri IV.

Chevènementiste. Il a milité au Mouvement des citoyens (MDC) durant près de deux ans et a voté pour Jean-Pierre Chevènement au premier tour de l’élection présidentielle en 2002.

Les Gracques. En 2007, il fait partie du groupe de patrons et de hauts fonctionnaires Les Gracques qui appelle durant l’élection présidentielle à une alliance entre Ségolène Royal et François Bayrou.


Member Bio image

Nicolas Dupont-Aignan

Debout la France !


Âge : 55 ans
Parti : Debout la France !
Député de l’Essonne depuis 1997. Candidat élection présidentielle 2012, arrivé septième avec 1,15 % des voix

Gaullisme. Après de longues années au RPR puis à l'UMP, il quitte le parti en 2007 en raison d'un désaccord avec Nicolas Sarkozy. Il fonde son parti, Debout la République, qui se réclame du gaullisme.

Europe. Il fustige depuis des années une Europe de « technocrates non élus », qui a, selon lui, dépossédé la France de sa souveraineté.

Franc. Il propose le maintien de l’euro mais avec le rétablissement parallèle d’une monnaie nationale.

Immigration. Il veut un contrôle très strict de l'immigration qui « menace la cohésion nationale » et défend fermement l'assimilation.


Member Bio image

Nathalie Arthaud

Lutte Ouvrière


Âge : 46 ans
Parti : Lutte Ouvrière
Candidate à l’élection présidentielle de 2012, arrivée neuvième avec 0,56% des voix.

Travailleuse. Professeur d'économie et de gestion dans un lycée d'Aubervilliers en Seine-Saint-Denis, elle place l’intérêt des travailleurs au cœur de son discours.

Révolution. La lutte des classes est le leitmotiv de la candidate communiste. Elle ne veut pas prendre le pouvoir mais « renverser le système », car « la situation a empiré. La condition ouvrière recule, l'exploitation des travailleurs s'est renforcée. »

Arlette. Ancienne porte-parole d’Arlette Laguillier, elle reprend le flambeau de Lutte ouvrière en 2008 et poursuit le combat mené par la première femme française candidate à l’élection présidentielle.


Member Bio image

François Asselineau

Union Populaire Républicaine


Âge : 59 ans
Parti : Union populaire républicaine (UPR)
Candidat à l’élection présidentielle en 2012, il ne parvient pas à réunir les 500 parrainages nécessaires.

Haut fonctionnaire. Il est diplômé de l’ENA et a occupé des postes dans plusieurs ministères. Également directeur de cabinet de Charles Pasqua au Conseil général des Hauts-de-Seine entre 2001 et 2004.

Jean Tiberi. Il est tête de liste dans le 19e arrondissement de Paris lors des élections municipales de 2001. Élu conseiller municipal, il quitte le groupe UMP en 2006 « par opposition à sa ligne européenne et sa position d’alignement sur les États-Unis ».

Pro-russe. Farouchement anti-américain, son parti est qualifié par le journaliste Nicolas Hénin, auteur de La France russe, de « bon candidat au titre de meilleure officine poutiniste de France ».


Member Bio image

Jacques Cheminade

Solidarité et Progrès


Age : 75 ans
Parti : Solidarité et Progrès
C’est sa troisième candidature à l’élection présidentielle, en 2012, il est arrivé dixième (dernier) avec 0,25% des voix.

LaRouche. Il a été fortement influencé lors d’un séjour à New York en 1974 par Lyndon LaRouche, président du US Labor Party et connu pour ses théories conspirationnistes. En raison de leur association, le FBI s’intéresse à lui et le décrit dans un document comme un espion à l’étranger au service de LaRouche.

Inclassable. Difficile à situer sur l’échiquier politique, il met en avant son combat contre « l’occupation financière » représentée selon lui par Wall Street, la City, le FMI ou Bruxelles.

La mer. Selon lui, l’avenir de l’humanité passera par la mer. « C’est là où presque tout reste à explorer, où tout peut être repensé et refait ».


Member Bio image

Philippe Poutou

Nouveau Parti anticapitaliste


Age : 50 ans
Parti : Nouveau Parti anticapitaliste
Slogan : « Nos vies, pas leurs profits »
Candidat à l'élection présidentielle 2012, arrivé huitième avec 1,15 % des voix

Ouvrier. Il fait de son ancrage dans le monde ouvrier une force. En pleine campagne présidentielle, il fait le piquet de grève pour défendre les emplois de l'usine Ford dans laquelle il travaille.

Anticapitaliste. Son programme se concentre sur la lutte contre l'évasion fiscale, le partage du travail et des richesses.

Parrainages. Il lance une « alerte démocratique » le 16 janvier car il peine à les réunir. Il les obtient in extremis le jour de la clôture des candidatures.

Kardashian. « #KimKardashian 9 millions d’euros de bijoux dans sa chambre ? La redistribution des richesses est une urgence. » Un tweet polémique, très vite effacé.


Member Bio image

Jacques Cheminade

Solidarité et Progrès


Age : 75 ans
Parti : Solidarité et Progrès
C’est sa troisième candidature à l’élection présidentielle, en 2012, il est arrivé dixième (dernier) avec 0,25% des voix.

LaRouche. Il a été fortement influencé lors d’un séjour à New York en 1974 par Lyndon LaRouche, président du US Labor Party et connu pour ses théories conspirationnistes. En raison de leur association, le FBI s’intéresse à lui et le décrit dans un document comme un espion à l’étranger au service de LaRouche.

Inclassable. Difficile à situer sur l’échiquier politique, il met en avant son combat contre « l’occupation financière » représentée selon lui par Wall Street, la City, le FMI ou Bruxelles.

La mer. Selon lui, l’avenir de l’humanité passera par la mer. « C’est là où presque tout reste à explorer, où tout peut être repensé et refait ».


Member Bio image

Jean Lassalle

Résistons !


Age : 61 ans
Parti : Résistons !
Député des Pyrénées-Atlantiques depuis 2002

Berger. Issu d’une famille de bergers transhumants d’un petit village de la vallée d’Aspe, dans les Pyrénées-Atlantiques, il aime à se présenter comme un bon pasteur. C’est d’ailleurs le titre de son livre-programme, Un berger à l’Élysée.

Centre-droit. Issu de l’UDF, devenu le MoDem en 2007, il est proche de François Bayrou mais, contrairement à ce dernier, vote pour Nicolas Sarkozy au 2e tour de la présidentielle en 2012.

Original. Coutumier des coups d’éclat, il fait une grève de la faim de 39 jours en 2006 pour protester contre le départ de la vallée d’Aspe d’une usine employant 150 personnes et n’hésite pas à chanter a capella dans l’hémicycle pour se faire entendre.