Image 1 Image 2 Image 3 Image 4 Image 5 Image 6 Image 7

Les derniers libérateurs du “D-Day”

Dans son livre intitulé "D-Day, The Last of the Liberators" (Jour J, les derniers des libérateurs), le photographe Robin Savage a souhaité rendre hommage aux vétérans britanniques du Débarquement en Normandie.
Soixante-dix ans après le "D-Day", il a photographié une trentaine d'entre eux sur les lieux même de leurs combats en France. Chaque vétéran a choisi de poser à l’endroit le plus marquant de ses souvenirs.
www.lastoftheliberators.com
Robin Savage

Albert Jenkins,
de l'escadron B des "Sherwood Rangers Yeomanry"

Il était conducteur d'un tank Sherman, l'un des premiers à débarquer le 6 juin 1944 à Gold Beach. Albert Jenkins a dû l'abandonner après avoir été touché par un obus. Le bunker, où il est pris en photo, se trouve près de l'endroit où son tank a été mis hors service.
Robin Savage

Nick Archdale,
parachutiste britannique du 7e bataillon

Nick Archdale a été parachuté le 6 juin près de la rive est de l'Orne, à environ 1h du matin. Il a participé aux combats de Pegasus Bridge et de Bénouville. Il a été blessé plusieurs fois. Nombre de ses camarades ont été tués.
Robin Savage

Gordon Newton,
parachutiste britannique du 9e bataillon

Le 6 juin, la mission du bataillon de Gordon Newton consistait à attaquer la batterie de Merville. Le Britannique et ses camarades ont atterri en planeur assez loin de cet objectif, mais ils ont finalement réussi à rejoindre le reste de leur bataillon.
Robin Savage

Peter Thompson,
membre de la Royal Navy

Il a débarqué le 6 juin à Sword Beach au sein d'une section de transport de chars. Pendant huit heures, Peter Thompson est resté sur la plage sous le feu des bombardements. Il a effectué au total une vingtaine de voyages entre l'Angleterre et la France.
Robin Savage

James Corrigan,
du 6e bataillon du "Durham Light Infantry"

Après les premiers assauts du 6 juin à Gold Beach, des bataillons ont commencé à avancer dans les terres. James Corrigan faisait partie de ses troupes d'infanterie. Il a subi un violent bombardement près de Rucqueville dans le Calvados où il a dû se terrer dans un trou.
Robin Savage

Vera Hay,
infirmière du "British military general hospital"

Une semaine après le Débarquement, Vera Hay a débarqué à Gold Beach. Elle faisait partie des premières infirmières à poser le pied en Normandie. Dans le château de Beaussy, dans le Calvados, son équipe soignait près de 200 soldats par jour.
Robin Savage

Utiliser les touches ↑ et ↓ ou le scroll de votre souris pour naviguer
Les derniers libérateurs du “D-Day”
Tweeter